World Label, Interview de Hady Hanne & Boubacar Fodé kéïta

2715

World Label, Interview de Hady Hanne & Boubacar Fodé kéïta - samedi 17 septembre 2016
La structure d’événementiel World Label s’illustre à travers ses grands événements populaires, le Street-Ball et le festival Dô Doumani, connus de tous au Mali. Cette semaine, l’équipe World Label signe un gros succès avec le concert de Sidiki Diabaté au Stade Omnisports Modibo Kéïta de Bamako, un événement qui vient raffermir la réputation de la structure. Dans cette interview accordée à RHHM, les deux fondateurs de World Label, Hady Hanne et Boubacar Fodé Kéïta évoquent leur activité, leur philosophie du métier et leur retour sur le concert de Sidiki Diabaté.

RHHM : World Label existe depuis quand et parlez-nous un peu de vos débuts ?

WORLD LABEL : Fondé en 2011, par nous même, Hady Hanne et Boubacar Fodé Kéïta, World Label Entertainment est aujourd’hui l’une des plus grandes agences d’événementiel au Mali. World Label était à la base une petite structure qu’on utilisait pour facturer les concerts, un peu comme les groupes qui ont une association. En janvier 2011, on a commencé a bien se structurer et à produire nos premiers projets. Et puis au fur et à mesure le catalogue s’est étoffé. Aujourd’hui, on doit avoir une vingtaine de références dans notre catalogue. Puis, on s’est mis à organiser des concerts parce que l’on s’est rendu compte que pour une structure comme la nôtre, c’est durant les concerts qu’on peut plus propulser les artistes. De fil en aiguille, on s’est donc retrouvés à mûrir des projets et à produire des concerts. À chaque fois, on essaye d’agrémenter nos concerts avec de l’innovation et plus de professionnalisme.

RHHM : Que pensez-vous du monde de l’organisation d’événement au Mali. La concurrence, vous l’abordez comment ?

WORLD LABEL : L’événementiel au Mali, c’est inexplicable, c’est un monde à part ! Pour ce qui est de World Label on a beaucoup d’idées et on a du mal à se canaliser. Mais c’est notre touche, notre marque de fabrique. Comme une explosion, ça part un peu dans tous les sens et c’est ça qu’on a vraiment envie de faire. On a du mal à avoir des limites, il faut toujours qu’on agrémente, qu’on trouve la connexion avec quelque chose d’autre. En résumé, c’est ça World Label. Et pour revenir un peu à votre question, on n’a pas de concurrent plutôt des alliés et amis.

RHHM : Le concert de Sidiki Diabaté à été une réussite. Comment l’avez vous préparé ? C’est quoi votre secret pour réussir ce genre d’événement ?

WORLD LABEL : Comme ont le dit souvent, l’expérience, c’est ce qu’on a déjà vécu. L’idée de faire ce concert avec Sidiki Diabaté a émergé au mois de janvier 2016 et d’ailleurs c’était prévu initialement pour Seli-fitini finalement reporté au Séliba (14 Septembre 2016), on a donc beaucoup bossé pendant tout ce temps, si le concert a eu une ampleur extraordinaire c’est dû à notre engagement, à Diabatéba Music et à celui de nos partenaires et amis.

Ce concert était un peu l’occasion de montrer que World Label n’est pas seulement une structure qui organise le Street-Ball, ou le Festival Dô Doumani mais qui propose aussi l’intégralité de l’univers qui gravite autour de événementiel : cela peut-être dans le domaine du sport, de la culture, de l’éducation et j’en passe. On n’est pas simplement organisateur de concert, ce n’est pas notre boulot ni notre fond de commerce. On essaye de rester modeste quand on voit les grosses industries qu’il y a autour de ça, d’autres gens le font très bien aussi. Une fois de plus par la grâce de Dieu, on était au rendez-vous pour le bonheur de tous. On n’a pas l’ambition de devenir organisateurs de concert, mais nous aimons sortir du quotidien. S’il y en a qu’un, ça restera une belle vitrine, c’est peut-être un peu too much mais on aime bien ce côté too much.

RHHM : Pouvez-vous nous parler de la sécurité lors du concert de Sidiki Diabaté ?

WORLD LABEL : Comme vous l’avez si bien dit, c’est très difficile d’organiser un événement au Mali, pour plusieurs raisons mais surtout la sécurité. Parmi le public beaucoup ne respecte pas les consignes, chacun fait ce que bon lui semble et au finish ça part dans tous les sens. Heureusement pour nous on a pu gérer du mieux qu’on pouvait !

RHHM : Quels sont les prochains événements que World Label doit organiser ?

WORLD LABEL : Nous ne pourrons vous les citer tous pour des raisons de confidentialité mais notez que l’événement Street-Ball qui est un événement innovant, 100% World Label est dans seulement un mois.

RHHM : Pensez-vous que World Label est la structure du futur dans le domaine ? Jusqu’où comptez-vous aller ?

WORLD LABEL : Bien évidemment que oui ! World label a déjà fait ses preuves et nous venons de le prouver encore une fois à travers l’organisation efficiente de ce grand concert de Sidiki Diabaté. Après s’être engagée dans une série d’événement (concert, booking d’artistes, forum, team building, festival…), World Label s’appuie sur des équipes décloisonnées et des expertises nourries de tous les univers de la communication, événementiel et sur l’ensemble des ressources publicitaires de World Label Entertainment, en particulier : le planning stratégique, la création, les campagnes digitales et web, le conseil média, la production print/online et audiovisuelle. Nous n’avons pas fixé de limite pour nos ambitions mais dites-vous que vous entendrez parler de cette structure encore très longtemps.

RHHM : Avez-vous un mot de fin ?

WORLD LABEL : Je ne saurais terminé cette interview sans vous féliciter pour le travail acharné que vous avez effectué, merci. Et je remercie également toute l’équipe World label, Diabatéba Music ainsi que ceux qui nous font confiance de jours en jours.

World Label est sur Facebook facebook.com/worldlabelentertainement !

Restez connectés sur RHHM.Net et suivez l’actualité culturelle du Mali !
© RHHM – Contenu proposé et rédigé par la rédaction de RHHM.Net. Reproduction totale ou partielle strictement interdite sur tout support sans autorisation préalable.

DONNEZ VOTRE AVIS