Sidiki Diabaté, de sa chambre à La Cigale [RHHM est là]

6228

Sidiki Diabaté, de sa chambre à La Cigale [RHHM est là]
Le jeune virtuose de la kora, Sidiki Diabaté, sera en concert à La Cigale à Paris le 17 septembre 2016, dans le cadre de l’ouverture de sa tournée mondiale.

Un événement pour l’artiste Sidiki Diabaté qui est aujourd’hui l’une des valeurs sûres de la musique malienne, voire africaine. En un temps record, il est passé de sa chambre à la cour des grands. Descendant d’une longue lignée de joueurs de kora, dont il appartient précisément à la 72è génération, Sidiki, pour faire perdurer cette tradition, suit donc avec ténacité la voix de son père Toumani Diabaté et de ses aïeux.

Il a fait ses premiers pas dans le milieu de la musique en tant qu’arrangeur même si depuis tout petit, son père lui apprenait déjà à jouer de la kora. C’est chez ses parents, dans le quartier de N’tominkorobougou, en commune 3 du district de Bamako, que Sidiki Diabaté s’est initié au beatmaking sur ordinateur, à partir du logiciel Fl Studio (Fruity Loops Studio, logiciel de musique assistée par ordinateur). Flanqué de son ami Iba One, tous deux membres du collectif GRR (Génération Rap & Respect), ils ont rapidement conquis le cœur de la jeunesse malienne.

Carrière solo
L’ensemble harmonieux que donne sa belle voix mélangée à la kora, ne laisse personne indifférent. En 2014, il décide de se consacrer à une carrière solo et lâche un single intitulé My love. Un remix à la malienne de Drink in love de Beyoncé en feat avec son homme Jay Z. Le titre est très bien accueillit par le public. Le succès n’est pas loin même si Sidiki ne le voit pas. Il enchaîne en 2015 avec d’autres morceaux comme Ignanafi debena et Douaou djabira pour ne citer qu’eux.

Validé vs Ignanafi debena
Ignanafi debena, quelques temps après sa sortie, fut l’objet d’une vive polémique. Booba, le célèbre rappeur français d’origine sénégalaise, avait balancé son morceau Validé en feat. avec Benash, extrait de son album Nero Nemesis qui à la grande surprise de tous, ressemblait fortement à celui de Sidiki Diabaté. En plus de certaines parties qui sont chantées pareillement, les mélodies des deux morceaux sont étrangement presque les mêmes. Les fans de Sidiki Diabaté, s’étaient tout de suite emparés de l’affaire, qui se répandit comme une traînée de poudre sur les lèvres et les réseaux sociaux. On entendait dire partout que Booba aurait plagié l’artiste malien. La preuve avancée était les différentes dates de sortie des deux morceaux. Celui de Booba en effet, était sortie le 30 août 2015, presque deux mois après celui de Sidiki Diabaté.

Les fans du Duc, plus nombreux, ne voulaient aucunement en entendre parler car pour eux, c’était impossible que Booba s’adonne à du plagiat. C’est le Duc après tout, clamaient-ils ! On se souvient même que Rohff, le rival de Booba, qui ne voulait pas que l’histoire passe sous silence, avait partager le morceau de Sidiki Diabaté afin que le dit plagiat soit révélé au grand jour. Les deux artistes ne s’étaient pas prononcés sur l’affaire jusqu’à ce qu’ils furent aperçu dans une vidéo en totale sympathie. Quelques jours après, ils étaient en live à l’Accord Hôtel Arena (Bercy) à Paris. Sidiki Diabaté avait même dit et redit dans des interviews, que voir un grand artiste comme Booba reprendre un de ses morceaux, loin de l’irriter, ne pouvait être qu’un honneur pour lui.

Consécration
Depuis, le prince de la kora n’a cessé de grimper en flèche. Il avait déjà une carrière bien partie grâce à l’album Toumani et Sidiki qui lui a valu une nomination au Grammy Award avec son père. Toujours avec Toumani Diabaté, artiste à la renommée internationale, il a pu tourner et faire des concerts un peu partout dans le monde. Sidiki Diabaté, après la sortie du titre Fais moi confiance et le clip séduisant qui l’arrosa, connu la consécration au sens propre du terme. Ce morceau s’exporta au delà des frontières et fit du jeune griot une véritable icône au Mali, tout comme à l’extérieur. À chaque concert, Sidiki Diabaté est assisté par une foule incroyable. Il enchaîne guichet fermé sur guichet fermé. Babemba de Bamako, le Trianon de Paris et de nombreuses autres salles de spectacles… On se rappelle de son exploit en Côte d’Ivoire où plus de 100 000 personnes étaient venues assister à son concert au Stade de Bouaké, Sidiki ayant auparavant comblé de monde la salle Anoumabo du Palais de la Culture d’Abidjan !

Signé sous le label Keyzit, il a travaillé avec des valeurs sûres du rap français comme Niska et Fababy et est l’auteur d’un album qu’il a intitulé Diabateba music volume 1. Ce concert à La Cigale de Paris, n’est que le début d’une tournée mondiale qui s’annonce prometteuse. Continuez donc à réserver vos places sur Fnacspectacles.com ou sur Digitick.com pour ne pas le manquer.

Ne ratez pas le dernier clip L’enfant béni de Sidiki Diabaté Ft. Ahmed Diabaté !

Restez connectés sur RHHM.Net et suivez l’actualité de Sidiki Diabaté !
© RHHM – Contenu proposé et rédigé par la rédaction de RHHM.Net. Reproduction totale ou partielle strictement interdite sur tout support sans autorisation préalable.

DONNEZ VOTRE AVIS