Ami Yèrèwolo, ambassadrice et première rappeuse entrepreneure du Mali [RHHM est là]

7657

Ami Yèrèwolo, ambassadrice et première rappeuse entrepreneure du Mali [RHHM est là] - vendredi 2 septembre 2016
Ami Yèrèwolo, de son vrai nom Aminata Danioko, est aujourd’hui l’une des figures les plus emblématiques du rap malien. Une combattante dans l’âme, qui a réussi à se faire une place dans un mouvement qui a toujours été perçu comme propre qu’aux hommes. Elle est à ce jour, l’une des rares femmes qui représentent le hip hop malien. Son talent lui a permis d’être élue plusieurs fois, meilleure artiste notamment aux trophées des Kalata Music Awards 2013 et des Mali Hip Hop Awards 2016.

L’ambassadrice de Non à la violence faite aux femmes
Ami est une artiste qui se bat avec énergie. Ses messages sont, pour la plus part, axés sur la place de la femme dans la société. Elle montre à travers son rap que l’égalité entre l’homme et la femme est un combat qui lui tient à cœur. Cette égalité qui, malgré qu’elle soit proclamée, demeure pour l’heure une utopie. La preuve en est qu’en Afrique, dans plusieurs localités et domaines, les femmes n’ont pas leurs mots à dire peu importe les circonstances. Certaines femmes, en plus d’être muselées par la société, sont parfois maltraitées par leur époux qui voient en elles de simples spécimens, « bons qu’à faire la cuisine et à s’occuper du foyer ».

Le clip « Non à la violence faite aux femmes » de Ami Yèrèwolo

C’est dans cette optique que Yèrèwolo a initié le projet de Non à la violence faite aux femmes. Un message qui s’adresse à toute personne de tout âge confondu. Ce projet de lutte pour les droits des femmes s’est fait en trois volets : une chanson, un clip et ensuite une conférence de presse qui s’est tenue le 20 août dernier au Musée National de Bamako avec la présence de nombreux médias. Un combat honorable qui à été soutenu et sponsorisé officiellement par l’ONU Femmes.

L’ouverture du studio Denfari Event
Ami Yèrèwolo, grâce à son dévouement, vient d’ouvrir il y a quelques semaines de cela, un studio d’enregistrement. Ce projet qui était très important pour elle, a pu enfin se réaliser en ce mois d’août 2016. Le studio en question s’appelle Denfari Event et est situé à Kouloubléni près de la fondation Salif Kéïta. L’artiste devient dès lors, la première rappeuse malienne à se lancer dans entrepreneuriat.

Restez connectés sur RHHM.Net pour toute l’actualité du rap malien !
© RHHM – Contenu proposé et rédigé par la rédaction de RHHM.Net. Reproduction totale ou partielle strictement interdite sur tout support sans autorisation préalable.

DONNEZ VOTRE AVIS