Bafing Kul, « Harakoy vénus africaine » [CLIP]

609

Clip vidéo « HARAKOY VÉNUS AFRICAINE » de BAFING KUL


À propos de « Harakoy vénus africaine » de Bafing Kul :
HARAKOY Vénus africaine, un Hymne à la liberté
De tous les personnages de la mythologie des peuples du désert, Harakoy est celle qui fascine le plus par sa beauté et sa modernité. Mi-femme, mi-déesse, issue de l’union d’un esprit et d’un berger peul, la belle métisse était une amante passionnée qui eut, dit la légende, de nombreux amants de toutes races. Elle donna naissance à six enfants dont sont issus les différentes ethnies de la vallée du Niger.

Pourtant elle n’aimait pas vraiment; elle désirait pour une nuit, après laquelle elle abandonnait ses amants à un souvenir dont ils ne se débarrassaient
jamais et qui les poursuivait jusque dans la tombe. Trop libre, trop dominatrice, la vénus africaine a aujourd’hui disparu jusque dans sa légende, emportée par cette déferlante qui détruit les icônes païennes. Pourtant elle réapparaît chaque jour sur le visage de ces femmes fières qui relèvent le défi des oppressions sexistes et machistes, de ces femmes modernes et libérées qui travaillent, élèvent leurs enfants et se battent contre toutes formes de discrimination. Gloire à toi Harakoy de redonner la dignité à toutes les femmes bafouées de la terre et de rappeler au sexe dit fort que sans elles nous n’existerions pas. Aujourd’hui, avec tout les conflits à travers le monde, puissions nous penser à Harakoy et nous dire que nous sommes tous de la même mère et qu’il est temps de cultiver la paix, car la guerre n’est jamais la solution.

Paroles « Harakoy vénus africaine »
Harakoy vénus africaine
Tu apportais aux terres incertaines
Où l’on te vénérait, l’eau qui jaillissait
Le désert qui reverdissait
De ton corps tu étais libre
Les hommes en étaient ivres
Tu les faisais tous rêver
Quand des flots tu émergeais
Harakoy vénus africaine.

Harakoy, nfibè , Harakoy je t’aime, Harakoy, nbifè, harakoy je t’aime
Harakoy, nfibè , Harakoy je t’aime, Harakoy, woyoyo, harakoy je t’aime
Harakoy, nfibè , Harakoy je t’aime, Harakoy, nbifè, harakoy je t’aime

Harakoy déesse africaine
Les hommes étaient de la même veine
Noir, blanc, jaune
Vert, jaune, rouge
Tu les prenais tous dans tes bras
Haoussa touareg ou zharma
Unissant par ton amour
les enfants de cette terre
Harakoy ma pauvre enfant
Qu’ont-ils fait de toi tous ces gens
Bafouée, humiliée
Qu’est devenue ta liberté
Les hommes ont peur des femmes
Et préfèrent éteindre leur flamme
Harakoy vénus africaine.

Harakoy, nfibè , Harakoy je t’aime, Harakoy, nbifè, harakoy je t’aime
Harakoy, nfibè , Harakoy je t’aime, Harakoy, woyoyo, harakoy je t’aime
Harakoy, nfibè , Harakoy je t’aime, Harakoy, nbifè, harakoy je t’aime

HARAKOY ma pauvre insoumise
Depuis que les hommes te méprisent
Ne voient plus tes larmes
Et préfèrent le bruit des armées
Tes enfants s’entretuent
le désert ne fleurit plus
Harakoy si tu voyais
Harakoy si si tu voyais
Ayayayayayayay
Woyoiyoyoyoyoi
Harakoy si tu voyais
Harakoy si si tu voyais
Harakoy vénus africaine.

Harakoy, nfibè , Harakoy je t’aime, Harakoy, nbifè, harakoy je t’aime
Harakoy, nfibè , Harakoy je t’aime, Harakoy, woyoyo, harakoy je t’aime
Harakoy, nfibè , Harakoy je t’aime, Harakoy, nbifè, harakoy je t’aime

© Bafing Kul & Jean Michel Mariottti – Contenu fourni par Bafing Kul. Reproduction totale ou partielle strictement interdite sur tout support sans autorisation préalable. Suivre et contacter Bafing Kul sur www.facebook.com/Bafingkulofficiel, www.bafingkul.com.

Clip « Harakoy vénus africaine » de Bafing Kul, réalisation : Mélodies Du Monde, production : Mélodies Du Monde, musique reggae mali

DONNEZ VOTRE AVIS