Iba One, « Conférence de presse » ou « Bàrosigi » [PAROLES]

6107

Paroles de « Conférence de presse » ou encore « Bàrosigi », de Iba One

Single 2014 de Iba One

Bamanakan : « Bàrosigi »
É, malienw
Anw ka wili k’an jɔ̀, ko dɔ̀ tùma sérà
Màli cɛ̀ ni mùso, démìsɛn ni mɔ̀gɔ̀kɔ̀rɔ̀ba
Anw bɛ de sɛ̀gɛ̀nà nì jaamana ko nì nà
Ni mì tɛ bɛ̀n, ò tɛ bɛ̀n
An bɛ̀ wili an’ b’à fɔ̀
Anw bɛ ye jaamanaden de ye
Anw bɛ de sàko bɛ Màli là
Anw malienw sɛ̀gɛ̀nà
An tɔ̀rɔ̀-là
À ye solution ɲìni nì ko nì nà
Malienw ka làfìyà

N’an ma kodɔ̀ kɛ̀, n ko malienw sɛ̀gɛ̀nà
N’an ma kodɔ̀ kɛ̀, n ko fàsoden bɛ̀ tɔ̀rɔ̀-là
San jòlì
Ko kele, jaamana tɛ kà yɛlɛma
Sìnìɲɛ̀sigi bɛ mi ?
Démìsɛnw bɛ kasilà

N’an ma kodɔ̀ kɛ̀, n ko malienw sɛ̀gɛ̀nà
N’an ma kodɔ̀ kɛ̀, n ko fàsoden bɛ̀ tɔ̀rɔ̀-là
San jòlì
Ko kele, jaamana tɛ kà yɛlɛma
Sìnìɲɛ̀sigi bɛ mi ?
Démìsɛnw bɛ kasilà

Hɛye
Anw daara fɛ̀n-o-fɛ̀n la k’ù tà
Jǎ, òlû bɛ̀ ye anw jugu
Òlû de kɛ-le dò k’an ka jaamana yɛ̀lɛ̀ma k’à k’an bolo taɲini-bugu
Ɲan’ù ka sìgì,
I b’ù kumakan mɛ̀ ko « Le Mali d’abord ! »
Nka n’ù sìgìra fànga là,
Ù b’à yìrà an bɛ̀ là ko « Ma famille d’abord ! »
Malien tɛ gìlan-ni-kɛlà fɛ̀,
Non, fo tìɲɛ̀-ni-kɛlà
Ò de là, mu mà nà sìgì fànga là
I b’ò ye yɛ̀rɛ̀sàko kè là
Ala ma n kɛ màràmàfɛ̀n-tìgi ye
N ka malienw ka kɛ̀lɛ kɛ n’à ye
Nka, à ye n sɔ̀n n daabarani kɔ̀ni là
Wà n bɛ n ka tùɲà fɔ n’à ye
Màlìba ni hinà de bɛ ne là
Malien yɛ̀rɛ̀dama ka jùgù ɲɔ̀kɔ̀n-mà
Bɛ̀ b’ì ka sé yìra bɛ̀ là
Wa, dò-o-dò an bɛ bàgà ɲɔ̀kɔ̀n-mà
Ɲan’aw ka bàgà rapeur-niw mà,
Rebelù dâ-le bɛ̀ anw ka nord là
Ɲan’aw ka ɲɔ̀kɔ̀n kɛ̀lɛ̀,
Aw tɛ t’òlû kɛ̀lɛ̀ kà bɔ̀ anw ka nord là
Mon président,
Kàna ɲìnà, à dɔ̀n kobakɛ̀r’ì ye
Jaamana bɛ bɔr’ì ye
Hali jinɛ̀ ni wɔ̀klɔ voter’ì ye
Fàsoden bɛ̀ bɛ̀n-nà à kan
Ko e de bɛ sé kà jaamana nì màra
Mais, i jɔ̀ n ka kele f’ì ye,
Diya-goya-fànga tɛ sé kà Malien màra

N’an ma kodɔ̀ kɛ̀, n ko malienw sɛ̀gɛ̀nà
N’an ma kodɔ̀ kɛ̀, n ko fàsoden bɛ̀ tɔ̀rɔ̀-là
San jòlì
Ko kele, jaamana tɛ kà yɛlɛma
Sìnìɲɛ̀sigi bɛ mi ?
Démìsɛnw bɛ kasilà

N’an ma kodɔ̀ kɛ̀, n ko malienw sɛ̀gɛ̀nà
N’an ma kodɔ̀ kɛ̀, n ko fàsoden bɛ̀ tɔ̀rɔ̀-là
San jòlì
Ko kele, jaamana tɛ kà yɛlɛma
Sìnìɲɛ̀sigi bɛ mi ?
Démìsɛnw bɛ kasilà

Okay
Ne dìɲɛra n nì kɔ̀, tùɲa bɛ fɔ
Sàya walimà kàso
Ne dùn tɛ kà kɛ̀lɛ̀ kɛ̀ dɔwɛrɛ là ò
Ne ko de ne fàso
Halisa an hinɛ̀ t’aw là
San jòli tìrìki-tɔ̀rɔ̀kɔ
Aw bɛ k’aw diya tòko bɛ̀ là
Jaamanadenw dùn bɛ kà kɔ̀ngɔ
Gɛ̀lɛ̀ya bɛ jaamana kɔnɔ bì
Malienw bɛ degùn-nà
Anw tɛ ɲɛbɔ nì fànga-suku fɛ̀
Anw dùsùkun ɲùgùn-nà hein
Kàbini lawale fo bì
Anw de bɛ nì ko kele nà
Mali tɛ taa ɲɛ, à tɛ segi-kɔ
Dò-o-dò à b’à nɔ̀-kele nà
Ni i y’à mɛ̀ « Màlìba »
An bɛ̀ de dò
Mɔ̀gɔ kele sàko t’à là
An de bɛ sìgì, an de bɛ wili
Hali i yɛ̀rɛ sɔ̀n ni i bàn ko t’à là
Sàn duru manà tɛ̀mɛ̀
Est-ce que malienw bɛ nà bɔ kà voter bilé
N’anw du torà ò tòko là
Est-ce que jaamana nì bɛ nà tagaɲɛ̀ bilé
Càman bɛ sìran kà nì fɔ
Ko nì fɔli ye kaara de ye
Ka jaamanadenw ka cì là sé
N ko ò kɛrà ne ka baara de ye
Malienw
Anw kàna sìgi ka kojùgu naatɔ làjɛ
Mi tɛ bɛ̀n
Ò tɛ sé kà bɛ̀n
Aw yɛ̀rɛ kanka kà kow takabòlo làjɛ

N’an ma kodɔ̀ kɛ̀, n ko malienw sɛ̀gɛ̀nà
N’an ma kodɔ̀ kɛ̀, n ko fàsoden bɛ̀ tɔ̀rɔ̀-là
San jòlì
Ko kele, jaamana tɛ kà yɛlɛma
Sìnìɲɛ̀sigi bɛ mi ?
Démìsɛnw bɛ kasilà

N’an ma kodɔ̀ kɛ̀, n ko malienw sɛ̀gɛ̀nà
N’an ma kodɔ̀ kɛ̀, n ko fàsoden bɛ̀ tɔ̀rɔ̀-là
San jòlì
Ko kele, jaamana tɛ kà yɛlɛma
Sìnìɲɛ̀sigi bɛ mi ?
Démìsɛnw bɛ kasilà

Hɛye
Anw mankan k’anw sìgi k’anw bolo d’anw sén kan
Màli ka ciɲɛ anw ɲɛnà
Anw mankan kà sɔ̀n erreur mi tɛ̀mɛ̀nà
Ò ɲɔ̀kɔŋ fila ka kɛ anw ɲɛnà
Anw kanka k’à dɔ̀n ko Màli
Ko mɔ̀gɔ kele kùŋko tɛ̀
Ni kò ye Màli sɔ̀rɔ̀
À y’anw bɛ̀ de sɔ̀rɔ̀
‘Kàn’à fɔ̀ k’ì ka kò tɛ̀
Mɔ̀gɔ-si kàn’i daadé bilé
Bɛ̀ k’ì daa do fàsòko là
Jaamana ni kanka kà changé teŋ
Nòtɛ̀, an sɛ̀gɛ̀nà Màlìko là
Dɔ bɛ ban, dɔ bɛ daaminɛ̀
Jaamanadenw bɛ kulé là fàn bɛ̀
Fàntanya ni gɛ̀lɛ̀ya-jugu bɛ yaala là an ka jaamana fàn bɛ̀
An ka jaamana nì tɛ sé kà taaɲɛ̀ kà sɔ̀rɔ̀ an yɛ̀rɛ tɛ ɲɔ̀kɔ̀n fɛ̀
K’à yìra, an bɛ̀ de ye kele ye Màlìba là
Kabìni yan fo kɔrɔ̀n fɛ̀
Jaamana siniɲɛ̀sìgi ye jɔ̀n de ye
C’est nous la jeunesse
Jaamana avenir bɛ jɔ̀n de bolo sini
C’est nous la jeunesse
Anw de kanka kà wili k’anw cɛ̀sìrì
Kà jɔ̀ anw jɔ̀yɔrɔ là
Maliende bɛ̀ sɛ̀gɛ̀nà, ɲanìnà
Nì ko sérà à ban-yɔrɔ là
Anw bɛ Màli fɔlɔ de fɛ̀
Malien bɛ̀ de ɲɛ̀yɛlɛ, anw ka kunu
Munuw t’à fɛ̀ k’anw ka jaamana ɲà-lé ɲɛ̀
An k’ù bɛ̀ silàtùnù

N’an ma kodɔ̀ kɛ̀, n ko malienw sɛ̀gɛ̀nà
N’an ma kodɔ̀ kɛ̀, n ko fàsoden bɛ̀ tɔ̀rɔ̀-là
San jòlì
Ko kele, jaamana tɛ kà yɛlɛma
Sìnìɲɛ̀sigi bɛ mi ?
Démìsɛnw bɛ kasilà

N’an ma kodɔ̀ kɛ̀, n ko malienw sɛ̀gɛ̀nà
N’an ma kodɔ̀ kɛ̀, n ko fàsoden bɛ̀ tɔ̀rɔ̀-là
San jòlì
Ko kele, jaamana tɛ kà yɛlɛma
Sìnìɲɛ̀sigi bɛ mi ?
Démìsɛnw bɛ kasilà

Walasa anw ka Màlìba nì ka sé kà taaɲɛ̀
F’an yɛ̀rɛ̀dama ka hinɛ̀ ɲɔ̀kɔ̀n nà fɔ̀lɔ̀
Kà kɛ̀ kele ye
Kà bɛ̀n
Kà an bolo dì ɲɔ̀kɔ̀n mà
Kà an tilé-ɲɔ̀kɔ̀n ye
Kà dɔ̀n ko
Jaamana nì ye an bɛ̀ de tâ ye
Ni jaamana nì tìgnɛ̀nà
Anw de dò
À ɲɛ̀nà
Anw de dò
Anw wili-ò-wili
Anw bɛ bɛ̀n de fɔ̀
Wà anw bɛ bɛ̀n de fɛ̀
Anw ka kɛ̀lɛ bilà
Anw malienw dàmbe tɛ kɛ̀lɛ ye
Anw ka jaamana nì ka taaɲɛ̀
Anw bɛ̀ hamìnako ye ò de ye
Ala kaà baarika dò Màli
Kà baarika dò Màlìden bɛ̀lajɛ̀lé nà
Ni Ala sɔ̀na
Màli bɛ sɛ̀gɛ̀n wa Màli tɛ màlò
Masa Ala yɛ̀rɛ sɔ̀na ò mà
Ne ko Màli bì
Ne ko Màli sini
Un Peuple, Un But, Une Foi
Fo sàya
Iba One, Number One
Balla Diabaté

Français : « Conférence de presse »
É, chers maliens
Levons-nous, il est temps
Hommes et femmes, jeunes et vieux
On en a tous souffert pour le bien de ce pays
Ce qui n’est pas acceptable, ne saurait l’être
Lévons-nous pour le dénoncer
Nous sommes tous citoyens
On a tous des droits
On n’en peut plus
On souffre
Trouvez une solution à cela
Afin que les maliens trouvent la paix

Agissons, les maliens n’en peuvent plus
Agissons, les citoyens souffrent
Combien d’années passées ?
Toujours la même chose, aucun changement
Quel avenir avons-nous ?
Pendant que nos enfants pleurent

Agissons, les maliens n’en peuvent plus
Agissons, les citoyens souffrent
Combien d’années passées ?
Toujours la même chose, aucun changement
Quel avenir avons-nous ?
Pendant que nos enfants pleurent

Hɛye
Chaque fois qu’on place nos espoirs en un élu
Il se trouve que ce sont nos ennemis
Ce sont eux qui font de notre pays, un pays de magouille
Avant qu’ils ne soient élus
Tu les entends dire : « Le Mali d’abord ! »
Une fois élus au pouvoir
Ils nous démontrent que c’est : « Ma famille d’abord ! »
Le malien n’aime pas celui qui construit
Non, plutôt celui qui détruit
Tant que cela dure
Un élu se conduira toujours impunément
Dieu ne m’a pas fait porteur d’arme
Afin que je me batte pour les maliens
Néammoins, il m’a fait don d’une bouche
Et je compte m’en servir pour dire la vérité
J’ai pitié de ce cher Mali
Quand je vois les maliens se faire la guerre
Quand je les vois s’imposer la loi du plus fort
Chaque jour, l’on s’agresse
Au lieu d’agresser les rappeurs
Les rebels se sont établis dans notre Nord Mali
Au lieu de vous quereller
Pourquoi n’iriez-vous pas les déloger de notre Nord Mali
Mon président
N’oubliez pas
Sachez que vous avez été désigné pour quelque chose de grandiose
Le peuple s’est levé pour vous
Même les djinns et les esprits de la brousse ont voté pour vous
Les citoyens se sont mis d’accord
Pour faire de vous, celui qui protège et dirige la patrie
Mais, il faut que je vous dise
Qu’aucune dictature ne saura protéger et diriger le malien

Agissons, les maliens n’en peuvent plus
Agissons, les citoyens souffrent
Combien d’années passées ?
Toujours la même chose, aucun changement
Quel avenir avons-nous ?
Pendant que nos enfants pleurent

Agissons, les maliens n’en peuvent plus
Agissons, les citoyens souffrent
Combien d’années passées ?
Toujours la même chose, aucun changement
Quel avenir avons-nous ?
Pendant que nos enfants pleurent

Okay
Je suis prêt à mourir afin que la vérité soit dite
La mort ou la prison
Je ne me bats pour rien d’autre
Que pour ma patrie
N’avez-vous jamais pitié de nous
Combien d’années passées dans la misère
Vous avez tout
Quand le peuple a faim
La patrie est en grande difficulté
Les maliens vivent difficilement
On ne veut pas d’un tel État
Nous n’en pouvons plus hein
Depuis toujours
Nous sommes dans cette même situation
Le Mali n’avance, ni ne recule
Il stagne
Si on dit « Le grandiose Mali »
Nous sommes tous concernés
Il n’est pas à une seule personne
On se repose et on s’inquiète ensemble
Que vous le vouliez ou non
Une fois le quinquennat achevé
Est-ce que les maliens iront encore voter
Si nous restons dans cet état
Est-ce que le pays propèrera un jour
Beaucoup ont peur de dire cela
De peur de s’attirer des ennuis
Parler pour le peuple
C’est mon devoir
Chers maliens
Ne laissons pas le pays sombrer
Ce qui n’est pas acceptable, ne saurait l’être
Regardez et rendez-vous compte

Agissons, les maliens n’en peuvent plus
Agissons, les citoyens souffrent
Combien d’années passées ?
Toujours la même chose, aucun changement
Quel avenir avons-nous ?
Pendant que nos enfants pleurent

Agissons, les maliens n’en peuvent plus
Agissons, les citoyens souffrent
Combien d’années passées ?
Toujours la même chose, aucun changement
Quel avenir avons-nous ?
Pendant que nos enfants pleurent

Hɛye
Nous ne devons pas rester sans rien faire
Et laisser le Mali sombrer sous nos yeux
Évitons que les erreurs du passé
Ne soient commises à nouveau
Sachons que le Mali
Est notre priorité à nous tous
S’il arrive quelque chose de grave au Mali
Nous sommes tous touchés
Ne dis surtout pas que cela ne te concerne pas
Que personne ne se taise plus jamais
Que chacun s’investisse dans les problèmes de la nation
Il est temps que le pays prospère
Ça en est assez des mensonges
Quand l’un s’achève, l’autre commence
Les citoyens se plaignent partout
La pauvreté et la misère règnent partout dans notre pays
Notre pays ne pourra jamais prospérer si l’on ne s’aime pas
Montrons que nous ne faisons qu’un dans Le grandiose Mali
D’ici jusqu’au Nord Mali
Qui est l’avenir de ce pays
C’est nous la jeunesse
À qui incombe le bien-être de ce pays demain
C’est nous la jeunesse
C’est à nous de nous préparer, de persévérer
Et de remplir notre rôle
Car le malien a assez souffert
Ça en est assez
C’est le Mali que nous aimons d’abord
Que chaque malien ouvre les yeux
Que tous ceux qui ne veulent pas la paix dans notre patrie
Disparaisse à jamais

Agissons, les maliens n’en peuvent plus
Agissons, les citoyens souffrent
Combien d’années passées ?
Toujours la même chose, aucun changement
Quel avenir avons-nous ?
Pendant que nos enfants pleurent

Agissons, les maliens n’en peuvent plus
Agissons, les citoyens souffrent
Combien d’années passées ?
Toujours la même chose, aucun changement
Quel avenir avons-nous ?
Pendant que nos enfants pleurent

Pour que notre Grandiose Mali avance
Il faut que nous soyons tolérants les uns envers les autres
Que nous ne fassions qu’un
Que nous nous entendions
Que nous nous entraidions
Que l’on soit francs les uns avec les autres
Que nous sachions que
Ce pays est à nous tous
S’il sombre
Ce sera à cause de nous
S’il brille
Ce sera grâce à nous
À chaque occasion
Nous parlons d’entente
Et, c’est la paix que nous aimons
Alors, abandonnons la guerre
Nous maliens, la guerre ne nous honore point
Que notre patrie prospère
C’est notre vœu le plus cher
Que Dieu bénisse le Mali
Que Dieu bénisse tout le peuple malien
S’il plaît à Dieu
Le Mali trimera mais ne pliera jamais
Dieu Le tout-puissant l’a voulu ainsi
Moi je dis Le Mali aujourd’hui
Moi je dis Le Mali demain
Un Peuple, Un But, Une Foi
Jusqu’à la mort
Iba One, Number One
Balla Diabaté

Lire ou apprendre les paroles du single « Conférence de presse » ou « Bàrosigi » de Iba One, écrites par Iba One, retranscrites et adaptées par RHHM.Net

DONNEZ VOTRE AVIS