Mic Mo, biographie

458

Biographie de l'artiste musicien, chanteur et slameur Mic Mo

Nom : Sombounou
Prénom : Sory Ibrahima
Alias : Mic Mo Lion
Né : 10 août 1977
Lieu de naissance: Abidjan, Côte d’Ivoire
Métier : Artiste musicien MalienMic Mo Lion, de son vrai nom Sory Ibrahima Sombounou, commence à rapper très jeune dans un quartier d’Abidjan.En 1987, ses parents décident de rentrer au Mali, leur pays d’origine.

En 1992, il forme le groupe « Génération Nouvelle Bamakoise » (GNB) et intègre cinq ans plus tard le groupe Sofa, premier groupe de « rap » Malien.

En 2003, son premier album solo, « Magnini » est enregistré sous la bannière du « Studio One Danger Production », dont le titre « Alima » sera un succès à travers le pays, diffusé sur les radios et télévisions. Depuis lors, il enchaîne les scènes et remporte le deuxième prix de la coupe d’Afrique des battles rap et ragga au festival « Ouaga Hip Hop » de Ouagadougou au Burkina.

En 2005, Mic Mo tombe amoureux du reggae et multiplie les collaborations sur la dynamique scène reggae bamakoise. Il travaille avec d’autres artistes tel que Takana Zion, Manjul… Il enregistre, à la suite, le morceau « Jah Allah » pour la compilation « United Voice of Africa ».

L’année suivante, il fonde avec deux amis le premier collectif de « Slammer » au Mali sous le nom « ASLAMA ». Le groupe d’amis participe au développement de cette pratique artistique à travers la réalisation d’ateliers, de cabaret « Slam » et de soirées au sein du Studio Farrawo.

En 2009, il réalise entre le Mali et la France son deuxième album « Jah Jallah » et fera connaître son style parsemés de ses diverses expériences et influences musicales. Il se joint également au projet collectif « Hip Hop Kanou ».

Pour 2010, Mic Mo Lion revient avec un projet musical qui allie la traditionnelle musique « manding » du Mali et le reggae.

Mic Mo Lion en quelques dates clés :
1977 : Naissance à Abidjan en Côte d’Ivoire
1987 : Déménagement à Bamako au Mali
1992 : Formation de son premier groupe GNB
1997 : Intégration au groupe SOFA
2003 : Premier album « Alima »
2006 : Résidence artistique « Tounga Rap »
2007 : 2ème prix au festival Ouaga Hip Hop
2007 : Première partie d’Oxmo Puccino
2008 : Bamako Hip Hop all stars « Mix Up Bamako »
2009 : Deuxième album « Jah Allah »
2009 : Résidence artistique avec NouvelR
2009 : Tournée en France « Hip Hop Kanou »

Interview :
Article Hip-Hop Mali par Seend, Rap Mag,
Dans le cadre du « Festival Ragga Hip Hop et Traditions » en décembre 2006, Rap Mag s’était déplacé pour couvrir l’événement. Mic Mo était présent parmi les artistes maliens.

25 Décembre 2006
Extrait de « Rap Mag » : « …Pourtant, les rappeurs maliens ont des problèmes plus sérieux. La piraterie, la protection des droits d’auteurs et, bien sûr, la situation quotidienne qui reste précaire pour une large frange de la population. Ainsi, Mic Mo, un jeune rappeur raconte, qu’un jour, il a reçu une visite « amicale » de deux barbouzes après un titre un peu trop virulent contre l’État. Certes reconnaît-il, « les infrastructures ont changé » et « le président Amadou Touré semble faire des efforts » mais « ça doit encore évoluer », conclut-il. Même constat, de la part de Tiken Jah Fakoly, peu connu garder sa langue dans sa poche. « tout n’est pas parfait mais les gens ne sont pas en prison » explique le reggaeman, « mais il y a une liberté d’expression et puis, le pays évolue »…

28 Décembre 2006
Extrait de « Rap Mag » : « …Le MC capable de rivaliser à l’applaudimètre avec Deski la Bombe, Mic Mo ou d’autres artistes de talents de Bamako… »

Article Mix up Bamako par Celian Macé, rfi musique, fév. 2008
Extrait « …Une demi-heure plus tard, le plateau hip hop s’essaye aussi à la mixité. Sur scène, complices, Lassy King Massassy, le plus ancien et plus respecté des rappeurs maliens, Kwal, un artiste hip hop angevin amoureux du Mali, au point de chanter en bambara, Chanana et Mic Mo. (….) Le jeune Mic Mo est aux anges, Kwal a des regrets. La nuit, de l’avis général, est pourtant un succès. On se surprend à attendre la soirée retour, en septembre à Marseille, « pour vérifier qu’on a pas rêvé », lâche une jeune française en démarrant sa moto… »

Interview audio disponible sur le site de « rfi musique », fév. 2008, à Marseille
http://www.rfimusique.com/musiquefr/articles/098/article_17163.asp

Parcours détaillé de Mic Mo Lion :
Slam, écriture, ateliers
2005 Participation à la scène slam du festival « Etonnants Voyageurs » avec Rouda (129h), Bamako.
– Scène slam pour la semaine de la francophonie, Institut des Arts de Bamako.
– Scène slam pour l’anniversaire de la mort de Léopold Sédhar Senghor, centre culturel français, Bamako.
2006 Suivi d’ateliers d’écriture dans le cadre de la résidence artistique EXIL4 au centre culturel français, Bamako.
– Cabaret slam « l’épopée de Soundjata »; au centre culturel français, Bamako.
– Membre fondateur d’Aslama – Association des Slameurs du Mali.
2007 Scène slam dédiée à Ché Guevara, musée national du Mali, Bamako
– Scène slam francophonie, Palais des congrès, Bamako.
2008 Featuring avec grand corps malade, BlonBa, Bamako.

Scènes, résidences de création, formations
2002 à 2006 Prestations dans différents concerts, shows et sound system à Bamako – fête de la musique organisée par Seydoni – Mali, concert pour l’annulation de la dette africaine, concert organisé par Invasion Production.
2006 Concert avec à l’affiche le groupe Tata Pound et Tiken Jah Fakoly, stade Modibo Keita, Bamako.
– Participation à la résidence artistique hip hop ToungaRap, centre culturel français, Bamako.
– Participation au festival Ragga Hip Hop et Tradition, Palais de la culture, Bamako.
2007 Clash international rap ragga / coupe d’afrique des battle, Ouaga Hip hop, Ouagadougou.
– Première partie de Oxmo Puccino avec le groupe Dyata Sya, Blonba, Bamako.
2008 Résidence artistique Mix up Bamako, Blonba, Bamako.
– Formation technique de son et de scène avec l’équipe du Chabada (Angers)
– Première partie Alpha Blondy, stade Modibo Keita, Bamako.

Discographie, trophée
2004 Production de l’album « Magnini » dont un des titres, « Alima », sera un succès.
2006 Sortie du morceau « Jah Allah » sur la compilation & »United Voicies Of Africa » du label Humble Arc (Manjul).
2007 Vice Champion d’Afrique de la coupe d’Afrique des battles Rap Ragga, Festival Ouaga Hip Hop.
2008 Sortie du morceau « Kanimissa » sur la compilation « Koun Kan Folo » du collectif Farawo.

Web
www.rfimusique.com/musiquefr/articles/098/article_txt_17163w
www.afriquemagazine.com/AM_live
www.marsatac.com
www.noghetto.org
www.mali-music.com/Edito

Contacts :
Tél. 00 32 (0) 4 88 40 33 34 (Brussels)
Mél : [email protected] / www.myspace.com/miclion
DONNEZ VOTRE AVIS