Penzy, un artiste sensible et engagé [BIOGRAPHIE]

10012

Penzy, un artiste sensible et engagé [BIOGRAPHIE]Penzy, un artiste sensible et engagé [BIOGRAPHIE]

L’enfance

PENZY (Artiste-Chanteur Malien) né le 27 Avril 1980 à Bamako. Penzy, de son vrai nom Tahirou Hanguiné Touré, est un enfant originaire de la 2ème région du Mali (Niamina). Penzy a connu, comme tout enfant des quartiers populaires de Bamako, une enfance ordinaire avec des situations plus ou moins difficiles qui ont été pour beaucoup dans la forge de ses traits de caractère (la compassion, l’humilité, la combativité, l’esprit créatif).

Entre Penzy et la musique, c’est une histoire ancienne car pouvant être confondue à la vie même de l’artiste. En d’autres termes l’amour de la musique est inné en lui. Posant la question à l’artiste, celui-ci situe toujours cet amour dans sa prime enfance. Comme tout jeune citadin de son âge, Penzy fréquenta l’école qui sera pour lui un autre cadre d’apprentissage, de connaissance de la vie sur une autre échelle en plus du menu fretin quotidien. L’école lui procura le support intellectuel qui inspirera, pour une large part, la culture en lui de l’émulation, de la combativité, de la créativité, mais surtout de l’humilité. Les vicissitudes de l’existence sont imprévisibles et constituent le socle de la vie d’un individu. Des événements heureux, il en a connu ; des événements malheureux aussi.

Ainé de sa famille, le jeune artiste a connu la douloureuse situation que constitue la séparation des deux êtres chers pour un enfant, la séparation des parents. Cette situation, bien que difficile, constituera, par la suite, un facteur déterminant dans sa vie. C’est ainsi que le jeune homme, du haut de ses 20 ans de carrière à nos jours, a vu et su apprécier l’amour, l’attention, la combativité d’une mère mue par une volonté inébranlable de guider le pas de sa progéniture (ce qui a inspiré sa chanson dédiée à sa mère). C’est en 2005 qu’est née, chez l’artiste, la volonté d’entamer une carrière d’artiste-chanteur.

La carrière

Après de multiples tentatives, dans les groupes de son entourage, le jeune Penzy a du prendre la décision d’emprunter la voie d’une carrière en solo. Ne dit-on pas : « vers des voies augustes par des chemins étroits » ? Il n’a donc pas échappé aux difficultés, dans son entreprise, de se frayer un chemin. Aussi a-t-il fait preuve d’abnégation, d’assiduité et de passion pour voir le prélude d’une carrière d’artiste qui lui tenait à cœur.

Et 2007, soit deux ans après la naissance de sa volonté véritable de mener une carrière d’artiste, voit la sortie de son premier album intitulé « Maman ». Perçu comme une façon nouvelle de faire du rap, l’album a reçu la caution du public. Avec un ingénieux mélange des instruments et des chants traditionnels avec le style rap, Il a connu, en effet, un succès à la mesure de la minutie avec laquelle il a été conçu. L’illustration de cette allégation est le décernement en 2008 du trophée Tamani du meilleur rappeur malien de l’année 2008 et, celui du meilleur rappeur malien et de la meilleure révélation lors de la cérémonie de remise des trophées (de Mali Hip Hop Awards 2009) le 28 Mars 2009. Ces trophées sont consécutifs à différentes expériences qu’il a eu en côtoyant des grands de la scène musicale malienne tels que Habib Koité, Ami Sacko… et en faisant des tournées à travers tout le pays.

En 2010, plus précisément le 28 Mai, le génie de la création s’empare de l’enfant prodige et le propulse à jamais au devant de la scène avec la sortie de l’album « Yafa ». Quel Album ! Tout le Mali découvre enfin toute la profondeur voire la spiritualité de ce jeune homme qui sort le rap de la violence thématique et lui donne un visage vraiment sensible, vraiment humain. Le succès de cet album est sans attente : pour la première fois un rappeur Malien remplissait le stade Omnisports Modibo Keïta le 9 septembre 2010. Aussi faut il rappeler ici que c’est grâce à cet album que Penzy entame enfin une carrière internationale qui le mènera tour à tour au Burkina, en Tunisie, au Maroc et de retour de cette tournée internationale Penzy fera une tournée nationale au Mali avec Orange Mali qui le signe encore pour un contrat de deux 2 ans renouvelables.

En 2014 il signe son troisième album au titre évocateur « Prise de conscience » qui est une véritable révolution, un mélange d’instruments traditionnels et modernes dont il a seul le secret, un vrai régal, une invitation à plus de retenue et d’humanisme.

Signalons aussi que Penzy est le rappeur le plus sollicité pour les featurings et les collaborations musicales. Des featurings il en a fait avec Ami Sacko, Habib Koité, Oumou Sangaré, Doussou Bagayoko. Mamou Sidibé pour ne citer que ceux-ci. L’artiste aimerait, dans la même foulée, connaitre les grandes scènes occidentales, à l’image de grands artistes comme Salif Keïta, Habib Koité ou Oumou Sangaré.

Les grands événements musicaux

Le Festival CESAM Fès ouvre ses portes à cinq grands invités du 3 au 11 Mai 2012 dans la salle Megarama de Fès au Maroc, il s’agit de : Titi Camara du Sénégal, Mokobé de Paris ; Serge Beynaud de la Cote d’Ivoire ; MobJack et Penzy du Mali. La Fondation Internationale pour les Systèmes Électoraux décerne à Penzy une attestation pour sa précieuse contribution dans la sensibilisation des citoyens pour une forte mobilisation lors de l’élection présidentielle au Mali en 2013. Le trophée du meilleur collaborateur de Kalata Music Awards revient à Penzy en 2014. En 2015, Penzy est un grand invité du festival de Sélingué qui a eu lieu du 1er au 3 mai. Très actif dans la conquête de la paix et la réconciliation au mali, il fut membre du collectif workshop des rappeurs de la sous-région ouest africaine hip hop et développement social, Une restitution pleine de réflexion qui a donné naissance à un single « inspiré des raisonnements et témoignages des parties prenantes au conflit terroriste que le Mali a connu… ».

Présenté la nuit du 6 février 2016 sur la grande scène du festival sur le Niger de Ségou avec ses confrères Smokey du Burkina, Monza de la Mauritanie, Koudy du Bénin ainsi que Master Soumy, Mylmo, Mc Mokoni, Kosky, Tal B et Palmer du Mali; Soka Penzy comme à l’accoutumée fait vibrer cette scène par son talent d’incomparable chanteur-rappeur. Penzy participe au Master Class ou à l’atelier de formation en écriture et aux droits des artistes pour l’épanouissement du rap malien le 14 au 16 janvier 2016 dans le cadre de la première édition du Festival Ciné Droit Libre à Bamako sous la houlette de DJ Awadi du Sénégal et Smokey du Burkina Faso. Une vingtaine de rappeurs maliens ont pris part à cet atelier permettant d’échanger les idées et partager les expériences musicales. Au terme de cet atelier une chanson collective titrée « Mon Bamako à moi » a été enregistrée.

Une tournée marocaine suite à la demande des élevés, étudiants et stagiaires maliens au Maroc a été organisée pour l’artiste chanteur, auteur compositeur malien Penzy.Penzy en compagnie du rappeur Tal B ont honoré de leur présence les journées culturelles nationales des étudiants maliens à Casablanca qui se sont tenues du 8 au 10 avril 2016. La journée a regroupé tous les élevés, étudiants et stagiaires au Maroc avec la présence de l’ambassadeur du Mali au Royaume Uni du Maroc; le représentant du ministre de la formation professionnelle, de l’emploi, de la jeunesse et de la construction citoyenne; le représentant du conseil national de la jeunesse du Mali. Une semaine après cette brillante prestation de l’artiste, Penzy a été sollicité par le bureau des élèves, étudiants et stagiaires de Mohammedia pour une prestation à la journée culturelle locale du 15 au 17 avril 2016.

L’histoire d’amour entre l’artiste et les étudiants maliens du Maroc est loin de finir. Il est en effet encore invité par le bureau des élèves, étudiants et stagiaires maliens de Fès pour la journée culturelle du 6 au 8 mai 2016. L’artiste Penzy est devenu une attraction dans le milieu des étudiants à tel point qu’il est encore sollicité pour la journée culturelle locale de Marrakech, la ville rose, du 13 au 15 mai 2016. Il a fait 4 villes du Maroc en un mois et 15 jours, après avoir participé au festival de Kirina le 7 avril 2016.

Les Projets

Pour Penzy, un artiste se résume à ses œuvres, les seuls actes de la vie qui survivent et défient le temps. Aussi est-il toujours sur un album quand il n’est pas sur scène ou quand il n’est pas en tournée. Donc attendons-nous encore à beaucoup d’albums de l’artiste. Très sollicité, Penzy a des projets avec d’autres artistes pour des featurings ou des concerts, avec des maisons de communication, d’événementiels et de production ainsi qu’avec des ONG nationales et internationales. C’est tout ce qui peut sortir des confidences de cet artiste, très discret, justement pour qui, l’homme propose et Dieu dispose.

DONNEZ VOTRE AVIS