Compte-rendu de la conférence du groupe BCC (Bamada City Crew) [RHHM est là]

820

La Grande journée de réflexion sur le Hip Hop Malien en général et sur le Hip Hop à Doumanzana en particulier, du groupe BCC (Bamada City Crew), c’était ce dimanche 4 avril à Djélibougou Doumanzana en commune 1 à Bamako. Compte-rendu, écrit et rédigé à Bamako le 6 mai 2014 par Harouna Sacko (Bayefall) et Ousmane Camara (Emistar), managers du groupe BCC (Bamada City Crew). Pour toute information complémentaire sur ce compte-rendu ou les participants, appeler le 72 33 35 70 / 76 57 48 38.

Ousmane Camara (Emistar) et Harouna Sacko (Bayefall), managers du groupe BCC (Bamada City Crew) - Tél. (+223) 72333570 / (+223) 76574838

BAMADA CITY CREW – BCC
DOUMANZANA, COMMUNE 1, BAMAKO
CONTACT: Managers 72 33 35 70/ 76 57 48 38

RAPPORT sur la Grande journée de Réflexion sur le Hip Hop Malien en général et sur le Hip Hop à Doumanzana – Djelibougou en particulier « Problèmes, solutions et Perspectives »

Nous sommes le Groupe BCC BAMADA CITY CREW DU HIP HOP MALIEN ET DE LA MUSIQUE EN GENERAL fondé le 14 juillet 2013. Nous nous caractérisons par notre mixité de langue à savoir le Français, le Bambara et l’Anglais. BCC se distingue aussi de par son style de musique varié entre autre le Rap, le RNB, le Dance hall… et nous mettons aussi l’accent sur le traditionnel : notre culture. BCC est bien structuré avec des rappeurs, deux managers, un Staff et deux beat maker.

A notre actif nous avons 20 sons dont 6 Freestyle et 3 clips dont 2(Mali Love et Changement de Game) sont déjà passés dans les différentes chaines de télé de la place à savoir ORTM, TM2, LTV. Nous avons eu à travailler avec de grands studios d’enregistrements : Self Made Nation, Zack Productions, Maliba Productions… BCC a eu à collaborer avec des rappeurs comme : DE Whizzo, Salazar du groupe Maliba All Star, Mister P du groupe Ghetto Kfry, Baba Mariko, 223 Crew de SNK…, Malian Marley, Assourita, Beni-B du groupe HE…

Nous avons eu à prester dans les grandes scènes les plus importantes du Malirap : Rap à noël au palais de la culture, Fête du Malirap au stade omnisport, l’émission de Malirap sur TM2… et nous sommes souvent invités par les radios de la place comme JEKAFO, OXYGENE, GUITAN…
La cause de notre engagement s’inspire de notre volonté de marquer notre ère d’une emprunte indélébile. Mais pour ce faire, il faut avant tout commencer par notre environnement d’origine outre la maison, c’est DOUMANZANA.

DOUMANZANA notre cher quartier est entré dans une phase de restructuration, une mutation qui ne peut-être complète et positive sans l’implication de chacun d’entre nous. Car nous avons le devoir mais aussi, le droit de nous impliquer dans toutes les phases de sa mutation.
C’est dans ce sens que nous avons pensé à organiser une Grande Journée de Réflexion sur le Hip Hop Malien en général et sur le Hip Hop à Doumanzana – Djelibougou en particulier <> prévue le 04/05/2014 à partir de 17h à DOUMANZANA.

A cet effet, nous avons d’abord commencé à saluer la présence de toute l’équipe de DIOFOU COORPORATION essentiellement ses 2 représentants qui ont effectué le déplacement : M. Issa SAMAKE, Vice –Président de DIOFOU et Mme Hawa SISSOKO, chargée des relations extérieures de DIOFOU, M. Oumar COUL dit Coulio du site de téléchargement BAMADA CITY, M. Zackaria MAIGA promoteur du Studio d’enregistrements Zack Productions, LUKA promoteur du studio LUKA productions.

Il y a eu aussi la présence de plusieurs invités et rappeurs tels que : BCC, BCC J, Black Ismo et Salazar du Collectif Maliba All Star, Mat B Intouchable, Big Dream et El Paozé du Groupe 223 Crew, Lil Boula, Mzak, Baffou Star…

Nous avons aussi remercié toute l’équipe de RHHM MUSIC particulièrement RHHM FIFI pour leur franche collaboration pour la réussite de cette initiative. D’ailleurs ils nous ont fait parvenir à l’occasion un mail qui contenait des pistes de réflexion ci-dessous :

PISTES DE RÉFLEXION
Introduction :
Internet joue un rôle important dans la promotion d’un musicien. C’est un moyen simple et rapide de se faire connaitre sur tout le territoire malien et à l’extérieur. Qu’ils soient « playgrounds » ou « undergrounds », les musiciens ont besoin d’une promotion et d’une diffusion large de leur création afin d’atteindre un public qui a difficilement accès à leur actualité et à leur création (morceau, clip…).

De quoi est-ce qu’un musicien, rappeur en particulier a besoin pour se faire connaître sur le Web ?
A t-il la formation suffisante pour profiter de l’outil informatique et l’outil Internet ?
Possède t-il les moyens techniques pour accéder ces outils ?
Dispose t-il de moyens financiers suffisants ?
Quel sont les cadres juridiques à connaitre avant de mettre ses œuvres en ligne ?

Comment s’organiser et se faire connaître sur le Web ?
Beaucoup de musiciens avec lesquels nous collaborons s’occupent de leur propre promotion sur le Web (distribution gratuite d’œuvres, communication de date de concert, communication graphique et visuelle…).

Avec quels moyens techniques peut-il valoriser son activité artistique ?
Quels impacts peuvent avoir les coupures d’électricité fréquentes sur le travail de promotion ?
Est-ce que le débit de son accès Internet est suffisant pour son activité artistique ?
Est-ce que son abonnement Internet est adapté à l’utilisation qu’il en fait ?
Est-ce que les services offerts par un cybercafé sont adaptés à ses besoins ?
Quels sont les services en ligne utiles à sa promotion ?
Doit t-il payer pour utiliser les services d’une société pour se faire connaitre sur le Web ?
Quelles photos devra t-il réaliser pour sa communication visuelle sur le Web ?

Avec quels moyens financiers peut-il faire sa promotion sur le Web ?
Doit-il financer ou faire financer le développement de son activité artistique sur le Web ?

Quels cadres juridiques réglementent la mise à disposition gratuite et/ou payante de ses œuvres sur Internet ?
Qu’est-ce que le droit d’auteur ?
Comment et pourquoi protéger ses œuvres ?
Comment et pourquoi s’enregistrer auprès du BUMDA
Qu’est-ce que le statut d’artiste et quels en sont les bénéfices pour un musicien ?

Dans cette même mouvance d’ordre d’idées, nous avons expliqué le concept HIP HOP, le concept RAP, nous avons fait le point sur l’état actuel du Malirap et du Rap dans la commune 1. C’est ainsi que nous avons identifié quelques problèmes auxquels nous faisons face dans la commune 1 : manque de promotion, de visibilité dans les médias (télé, radio, presse, internet), manque de structures, labels de productions, manque de communication entre les rappeurs, manque de soutien de la part des producteurs, manque de Festivals, manque de formation sur l’utilisation des outils informatiques…

Ensemble nous avons tenté d’apporter quelques solutions notamment : prise de conscience des rappeurs, des promoteurs de studios…, travailler sur l’image des rappeurs, avoir plus d’émissions HIP HOP dans les télés et radios de la place, donner la chance aux nouveaux talents de montrer leur capacité…

Notre collaborateur RHMM MUSIC a aussi proposé quelques solutions possibles telles que :

Se former à l’utilisation de l’outil informatique et s’initier à l’utilisation d’un site Web ou des réseaux sociaux pour se faire connaitre…
Créer ses propres pages officielles et/ou sites Web sur Facebook, You Tube, Skyrock, Reverbnation, Sound Cloud…

Savoir utiliser une adresse courrielle dans un but professionnel,
Se sensibiliser aux métiers de la musique et aux métiers utiles aux professionnels de la musique,
Participer aux journées portes ouvertes Association des artistes/BUMDA/Mali Disque/Ecole Balla Fassèkè…

Se former à la promotion et/ou à l’auto promotion d’une activité artistique ou engager un professionnel de la communication…
Concernant les perspectives, nous avons eu la chance d’avoir une belle proposition venant de l’équipe de DIOFOU COORPORATION à savoir la compilation d’un son avec le collectif des rappeurs de la commune 1 dans un studio d’enregistrement de notre choix et la production du clip vidéo et il est à préciser que cette proposition nous est gratuite, nous avons aussi dégager quelques projets comme, l’organisation d’un podium, d’un concert après la sortie de la compilation et de la vidéo.

Et pour conclure, nous avions remercié tout le monde qui nous a aidés de prés ou de loin pour la réussite de cette rencontre riche d’échanges culturels. Nous avons aussi procédé à la réconciliation de deux jeunes rappeurs de la commune 1 qui étaient en querelles, pour clore en beauté avec les Free-styles de certains rappeurs présents.

Bamako le 06 Mai 2014,
HAROUNA SACKO BAYEFALL ET
OUSMANE CAMARA EMISTAR
Managers BCC : 72 33 35 70 / 76 57 48 38

Ci-joint : pilote de la conférence
1. INTRODUCTION
2. PRÉSENTATION DE QUELQUES INVITES
3. PRÉSENTATION DE BCC- BAMADA CITY CREW
4. THÈME : RÉFLEXION SUR LE HIP HOP MALIEN EN GÉNÉRAL ET SUR LE HIP HOP DANS LA COMMUNE 1 : DJELIBOUGOU- DOUMANZANA EN PARTICULIER.
5. EXPLICATION DU CONCEPT HIP HOP.
6. EXPLICATION DU CONCEPT RAP.
7. ÉTAT ACTUEL DU MOUVEMENT HIP HOP AU MALI – MALIRAP.
8. ÉTAT ACTUEL DU MOUVEMENT HIP HOP DANS LA COMMUNE 1.
9. PROBLÈMES
10. SOLUTIONS
11. PERSPECTIVES
12. CONCLUSION

DONNEZ VOTRE AVIS